Accueil > Communication > Articles de presse

Articles de presse

publié le , mis à jour le

La Provence - 16 Juillet 2017 - Article de Thibaut Faussabry

 


 

Midi Libre - 28 novembre 2016 - Article de ML Corres

 

 

nicematin.com - dossier du mois - 25 juin 2016 Article d’Aurore Malval

 

 

Midi Libre - 23 mai 2016 - Article de ML Corres

 

 

Vaucluse Matin - 6 mai 2016

 

 

Le Dauphiné Libéré - 12 mars 2016

 

 

2014 - GROUPE DES CEVENNES : Information sur les basses eaux

Attention sécheresse !

Saint Christol lez Ales : de la pluie au débit – une histoire d’observatoire Le Midi Libre du 23/02/2014

"Il existe sur la commune de Saint Christol lez Alès une station météo qui a bien failli disparaître il y a quelques années.
Implantée sur l’ancien site de l’Inra, elle fournit depuis sa création en 1949 une chronique ininterrompue des températures de l’air sous abri et des précipitations. Elle fait partie du réseau climatologique secondaire du département du Gard
Crée à une époque davantage tournée vers les applications agricoles, des observations de l’état du ciel, de l’humidité de l’air et des températures au sol et dans le sol étaient également effectuées par un personnel dévoué et motivé par les choses de la nature. Jean FOSSET a participé à cette aventure de 1949 à 1993 relayé par Bertrand LIMIER jusqu’en 2006.
Menacée de disparition en 2008, la station a été réaménagée avec l’aide de la mairie de St Christol et à nouveau homologuée. Elle continue d’alimenter la base de données du Centre départemental de la Météo du Gard. Depuis 2002 elle abrite le système d’alerte local contre les inondations basé sur l’alerte pluviométrique. Les relevés de pluie et de température continuent d’y être effectués chaque jour, même si le matériel permet également des mesures automatiques. Elle est désormais gérée par le personnel de l’antenne cévenole de l’UMR ESPACE, une équipe de 3 techniciens et un ingénieur de recherche, qui travaille sur le cycle de l’eau dans notre région. C’est Jean-Marc DOMERGUE, technicien INRA qui connaît la station depuis son arrivée en 1984 qui en a particulièrement la charge.

En plus de la mesure de la quantité d’eau de pluie tombée, des instruments sont venus compléter la panoplie des chercheurs. Ainsi, dans le cadre d’un programme international baptisé Floodscale (« les écoulements à différentes échelles »), ils surveillent des dysdromètres, matériels sophistiqués pour mesurer la taille et la vitesse de chute des gouttes d’eau. Ils ont même été chargés durant ces 4 mois du suivi technique d’un radar météo prêté par la Nasa, dédié aux épisodes de pluie intense installé non loin de Saint Christol.
L’antenne de St Christol est en effet la cheville ouvrière de plusieurs équipes de recherches qui étudient l’hydrologie dans 5 types de milieux différents, au Mont Lozère, en Cévennes et même dans les grottes du voisinage d’Alès. Cet ensemble de situations quasi unique en France sur une aussi courte distance, nécessitant entre autre 20 stations de mesure de débits, 8 pluviographes, et 4 stations météo, vient d’être labellisée en 2011 par le CNRS comme Service d’Observation du Réseau National des Bassins Versants de Recherche.
Ce dispositif qui étudie la goutte d’eau, depuis la pluie jusqu’à la rivière, constitue au final un formidable outil pour étudier l’évolution du cycle de l’eau qu’il s’agisse de conditions naturelles ou sous l’influence de l’homme".