Accueil > Actualités

Soutenance de thèse : Hamid Belkaid

par Christine Voiron - publié le

doctorant à l’équipe de Nice de l’UMR ESPACE, soutiendra sa thèse " Analyse spatiale et environnementale du risque incendie de forêt en Algérie. Cas de la Kabylie maritime"

mercredi 27 avril à 14h00.
Lieu de soutenance : Salle du Conseil de la Faculté LASH Campus Carlone - Nice .

 
Jury :

Pierre CARREGA, Professeur Emérite, UNS, Directeur des recherches
Arezki DERRIDJ, Professeur, Université de Tizi-Ouzou (Algérie), Rapporteur
Michel ERPICUM, Professeur, Université de Liège (Belgique), Rapporteur
Dennis FOX, Professeur, UNS, Examinateur

RESUME

La présente thèse se veut une analyse des facteurs impliqués dans l’apparition des incendies de forêts en Kabylie ; la région montagneuse et forestière la plus touchée par le phénomène des incendies de forêts dans le nord algérien. Le présent travail est mené selon trois principaux axes : caractérisation des incendies de forêts de la Kabylie maritime pour rendre compte de cette exception locale, analyse de la variabilité spatiale du feu en rapport avec les facteurs humains et environnementaux et analyse météorologique relative aux grands incendies. Toutefois, l’accent est mis sur la dimension anthropique des incendies de forêt, un aspect très peu interrogé en Algérie.

Il ressort des différentes analyses que le nombre très élevé d’incendies de forêt de la Kabylie maritime est étroitement lié à l’action anthropique. En effet, plusieurs relations très significatives entre les incendies et les éléments de l’espace ont été mises en évidence, à l’image des routes et des habitations, mais aussi entre ces derniers et les formations végétales. Les incendies ont une variabilité spatiale conditionnée par ces éléments spatiaux. Les activités d’élevage hors-sol sont très importantes dans cette zone, leur présence n’a pas d’effet significatif sur l’apparition des incendies, mais cette activité en libre pâture reste un vecteur important du feu, vu le nombre d’incendies enregistrés en zones de parcours. Le rôle des interfaces habitat/forêt est également moindre dans le déclenchement des incendies à la vue de l’absence de relation significative. Les grands incendies de la Kabylie maritime sont des évènements relativement isolés mais directement liés à des situations météorologiques extrêmes qui se combinent à une réserve d’eau du sol extrêmement faible.

Mots clés :

incendies de forêts en Kabylie, caractérisation, variabilité spatiale, facteurs humains, facteurs environnementaux, facteurs météorologiques, routes, habitations, formations végétales, élevage, interface habitat/forêt.